Les Communautés d’Apprentissage Professionnelles (CAP)

Une organisation de l’école au service de la réussite des élèves

Comme tout professionnel, le travail des enseignants en est un complexe. Il demande un haut degré de compétence, et ce, à plusieurs niveaux : compréhension de la manière qu’un enfant apprend, fonctionnement du cerveau, connaissance des méthodes d’enseignement dites efficaces, établissement de la relation de confiance avec les élèves, capacité d’analyser et de répondre aux besoins de ses élèves en difficulté, et bien d’autres.

De plus, la science fait que nous en connaissions de plus en plus en apprentissage et elle ne cesse de faire ressortir, dans les dernières années, des résultats d’études qui permettent aux enseignants d’être de plus en plus efficaces.

Les communautés d’apprentissage professionnelles (C.A.P.) que nous avons instituées depuis quelques années déjà à notre école, s’inscrivent dans la lignée d’être une école efficace. L’Ontario, qui se distingue au niveau mondial pour la performance de son système scolaire, a intégré les C.A.P. dans toutes ses écoles. Les rencontres des C.A.P. permettent d’avoir un temps de qualité pour assurer un suivi des progrès des apprentissages des élèves et s’assurer que nous maintenons des attentes élevées pour tous les élèves, et particulièrement auprès des élèves qui éprouvent des difficultés. De plus, ces rencontres permettent un développement professionnel qui a pour but de bonifier les pratiques pédagogiques.

Il existe différents modèles de communautés d’apprentissage professionnelles. Nous avons choisi de mettre en place, celui de Martine Leclerc (2012), le même modèle que celui mis en place en Ontario.

L’école Notre-Dame-de-Lourdes compte actuellement quatre (4) communautés d’apprentissage professionnelles. Une première qui réunit les enseignant(e)s du préscolaire 4 ans et 5 ans, une seconde qui réunit les enseignant(e)s de 1ère et 2e année. Une troisième qui réunit les enseignant(e)s de 3e et 4e année et la quatrième qui réunit les enseignant(e)s de 5e et 6e année. Notons que les enseignant(e)s qui œuvrent en classe adaptée pour des élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), font partie des communautés d’apprentissage professionnelles correspondant au niveau scolaire des élèves qu’ils ont.