Pourquoi 4 jours et demi ?

La semaine de 4 ½ jours :

La semaine de 4 jours et demi est un moyen, pas un objectif.

Notre mission d’école est d’être centrée sur la réussite scolaire. Pour réussir le mieux possible cette mission, nous avons choisi de mettre en place les caractéristiques d’une école efficace.

L’instauration des communautés d’apprentissage professionnelles (C.A.P.) est un moyen privilégié pour favoriser deux des caractéristiques des écoles efficaces : le suivi des progrès des élèves et s’assurer d’avoir des attentes élevées.

Cependant leur mise en place a un impact négatif : pour pouvoir effectuer le travail de concertation, au début nous avions utilisé les journées pédagogiques, mais aussi, un nombre important de libérations des enseignant(e)s de la salle de classe. Bien que ces libérations étaient nécessaires, cela nous éloignait d’une caractéristique importante des écoles efficaces, soit la préservation du temps scolaire (il est évident pour nous que quelle que soit la qualité d’un suppléant(e), il n’égalera jamais en qualité, de par le contexte, l’enseignant titulaire). Depuis l’année scolaire 2015-2016, le fait d’avoir un horaire 4 ½ jours a permis de diminuer considérablement cet impact négatif.

Certaines personnes pourraient être inquiètes à savoir si un horaire réparti sur 4 ½ jours respecte les encadrements légaux et s’il nous permet de préserver le temps d’apprentissage. Pour répondre à cette inquiétude légitime, consultons le tableau suivant :

minutes

À l’aide du tableau ci-haut, nous constatons que pour une semaine sans journée pédagogique, il n’y a aucune différence en temps d’enseignement. Notons qu’en 2016-2017, sur l’ensemble de l’année, ce sont 20 semaines qui ont porté cette réalité. Dans le second cas, s’il y a une pleine journée pédagogique le vendredi, c’est un gain d’enseignement de 96 minutes ou encore d’une heure et 36 minutes. Toujours pour 2016-2017, ce sont 5 semaines qui ont porté cette réalité. Enfin, dans les deux derniers cas (½ pédagogique le vendredi ou semaine avec une journée pédagogique autre que le vendredi, c’est une perte d’enseignement de 24 minutes par semaine. Encore pour 2016-2017, ce sont 6 semaines qui sont concernées. Si nous faisons le total de l’ensemble, en 2016-2017, les élèves de l’école auront la chance d’avoir, par application de l’horaire 4 ½ jours, un gain de plus de 4 heures d’enseignement.

Notons enfin que le choix de la demi-journée où les élèves n’auront pas de classe soit le vendredi, est aussi un choix qui a un impact sur la préservation du temps d’enseignement. La disponibilité cognitive des élèves, c’est bien connu, est variable dans la semaine. Ainsi, les mardis et mercredis avant-midi sont les temps les plus riches pour faire des nouveaux apprentissages alors que le vendredi après-midi…